Rachel getting married

Publié: 4 mai 2009 dans Cinéma
Tags:, ,

J’ai regardé Rachel getting married, dernier film de Jonathan Demme, la semaine dernière. J’ai vraiment beaucoup aimé. Je n’ose pas dire adoré, car c’est un film tout en demi-teintes qui ne se laisse pas idolâtrer avec ferveur.

Anne Hathaway, que je trouve non seulement excellente mais aussi superbe

Anne Hathaway, que je trouve non seulement excellente mais aussi superbe

La sociologue amateure en moi n’a pas pu s’empêcher de se pencher sur la question du mariage; pour moi, voir un film (surtout américain) qui comporte un mariage me touche aussi intimement que regarder un film d’époque. On dirait que c’est quelque chose qui est si loin de moi que je ne peux m’y identifier. Pourtant, j’ai assisté à de très beaux mariages, en particulier celui de mon amie Caro ou encore celui de Blogue l’éponge. J’ai beaucoup apprécié leur simplicité, du genre qui ne se sentent pas obligés d’inviter leur 3e cousin et quart de la fesse droite pour pas froisser leur arrière-grand-mère. Je blague, mais je déteste le côté mise en scène du mariage comme institution. Pour ma part, n’étant pas croyante, je me trouverais hypocrite de me marier à l’église (en plus, il faudrait que je fasse ma première communion et ma confirmation, et que je me confesse: on serait pas sortis du bois). Et en dehors de l’église, le rite n’existe plus. Je respecte par contre les gens qui ont la foi; les autres, c’est des profiteurs!

Et parlez-moi pas de cette mascarade qui, semble-t-il, n’a heureusement pas atteint nos côtes: le rehearsal dinner. C’est quoi, vous voulez avoir 2 partys pour le prix d’un? Ou vous voulez être sûrs de vous rappeler de quelque chose, parce que vous serez trop soûls le soir même? WTF? Mais bon, j’imagine que le charme d’une demande en mariage ne s’éteindra jamais dans le coeur d’une petite fille bercée par les contes de fées, même si jamais mariage il n’y a.

Pour en revenir au film, je trouve qu’Anne Hathaway méritait tout à fait sa nomination aux Oscars; elle était d’un naturel très juste, pas un naturel qui fait: « Regardez comme je suis un bon acteur, je suis si près de mes émotions. » En fait, toute la distribution était remarquable, et c’était d’autant plus impressionnant que tous les personnages étaient bidimensionnels, à la fois attachants et détestables. Exaspérants, même. Pas du genre qu’on aime haïr; du genre à qui on a envie de donner une paire de claques.

L’interprétation des acteurs était un élément-clé, puisque l’ensemble du film est tourné comme un documentaire, avec caméra à l’épaule, montage saccadé, bande sonore chaotique. On croirait faire incursion dans une véritable famille, et ici, je n’emploierai pas le mot « dysfonctionnelle », car il est galvaudé. Il ne s’agit pas de dysfonction, mais de personnes meurtries, qui ont besoin de leur espace et qu’on reconnaisse leur douleur. Rachel se marie et sa soeur Kym sort d’une maison de repos pour toxicomanes pour l’occasion. On voit ici un canevas de scénario convenu se déployer devant nos yeux; or, le récit évite les écueils du style: tout va mal et Kym a des problèmes, elle ne veut pas que personne l’approche et à la fin elle s’ouvre. Tout l’équilibre et la justesse du film reposent vraiment dans la psychologie des personnages.

En raison de l’esthétique documentaire (même si c’est totalement de la fiction), je sais bien que ce film ne plaira pas à tous; certaines scènes s’étirent en longueur, malgré la nervosité du montage; en cela, il reproduit le rythme de la vie. La musique omniprésente, qui est celle des musiciens du mariage qui répètent, peut être agaçante, j’imagine. C’est donc sans vouloir avoir l’air snob ou intello que je recommande ce film à des gens qui ont tendance à aimer les films dit « d’auteurs » (et qui, comme moi, s’envoie quelques navets de temps à autre pour contrebalancer!)

Publicités
commentaires
  1. misspotin dit :

    en ce qui me concerne, je crois avoir détester le film.

    je n’aime pas trop les trucs dépressifs et déprimants….

    Anna H. faisait changement de ses rôles de princesses/ fille gentille et douce…

    mais je ne l’ai pas trouvée convaincante…
    n’importe quelle fille d’hollywood avec le moindre talent pourrait jouer une crinquée..

    j’aime le genre de folle à la Angelina Jolie comme dans son gilm girl interrupted..

    tu vois le genre…?!

    non, j’aime pas Anna Hathaway… la pauvre fille prise en pitié, she is so OVERRATED!! » »

    Miss Potin!

  2. Aimée V. dit :

    J’ai pas vu Girl Interrupted.
    Je pensais que tu allais défendre les Rehearsal Dinners, Miss Potin! Tu es si glam!

  3. melodienelson dit :

    J’ai pas vu le film, un jour, un jour. Mais Aimée!!! Tu n’as pas vu Girls Interrupted????? Shame on you. Non pour vrai, c’est à voir, c’est super bon, même Angelina Jolie en blonde, c’est hot, et il y a Brittany Murphy avant sa descente de has-been, et Winona après sa bitcherie contre Gwen, et juste avant les vols à l’étalage.

  4. Lily Crystal dit :

    Si je me marie, mets-en que je vais avoir un rehearsal dîner… ne serait-ce que pour fêter deux fois ;O)

    C’est vrai que c’est bon Girl Interrupted Ça y est, je regrette de l’avoir vendu!!!

  5. Aimée V. dit :

    Regarde-la, l’autre… « Si je me marie… »! lol

  6. misspotin dit :

    lol lol lol si je me marie… lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s