Zip 2: Comédies musicales

Publié: 9 septembre 2009 dans Cinéma, Humour, Zip
Tags:, , , , , , ,

Une petite filière de la comédie: les fameux musicals, genre adoré ou abhorré, victime de nombreux préjugés! Moi, j’adore une bonne comédie musicale… mais elles sont quand même rares, et j’admets que c’est très pénible quand c’est raté. La comédie musicale est un ensemble et si le scénario est faible, même de bons numéros chantants et dansants ne peuvent réussir à sauver la donne. Je vous donne mon top 3:

– Singin’ in the rain

LA comédie musicale de tous les temps. Galvaudé en raison de la fameuse scène-titre, Singin’ in the rain n’est pas qu’une comédie musicale exceptionnelle, c’est également un chef-d’oeuvre cinématographique qui trône en bonne position dans tous les décomptes des meilleurs films de tous les temps. Si vous n’aviez qu’une comédie musicale à voir durant toute votre existence, c’est celle-ci, sans aucune hésitation. Divertissement garanti.

La première originalité de Singin’ in the rain est son scénario. Le canevas « classique » de la comédie musicale hollywoodienne met en scène des personnages entertainers, qui travaillent dans des revues sur Broadway. Ce canevas permet d’intercaler un grand nombre de numéros scéniques, en plus des quelques chansons « intimes » qui viennent ponctuer l’histoire personnelle de ces personnages (habituellement une histoire d’amour). Dans Singin’ in the rain, les personnages gravitent dans le milieu du cinéma au moment où celui-ci passe du muet au parlant. Durant cette période, plusieurs vedettes ont vu leur étoile pâlir ou s’éteindre en raison d’accents, de voix fluettes, etc. Il s’ensuit une série de scènes pleines d’humour, qui valent en soi hors des numéros musicaux. Ce film est tordant.

Et cette structure solide permet de bien enchaîner des numéros qui soutiennent le récit sans avoir l’air ajoutés ou prétextés maladroitement. Ils n’agissent pas comme une colle à mise en scène! Tous les numéros sont chorégraphiés et mis en scène par Gene Kelly, la vedette du film, qui a de plus co-réalisé avec Stanley Donen (l’homme derrière Charade avec Audrey Hepburn). Alors, à mes yeux, Fred Astaire pourrait bien avoir tout le talent du monde, il n’est pas très charismatique. Alors, Gene Kelly, parlez-moi d’un homme!!!! Les numéros sont magnifiques, originaux, impressionnants… et ce qui est encore plus impressionnants, c’est qu’ils sont presque tous (à part peut-être le numéro sous la pluie) exécutés à plusieurs. Les plus fameux sont ceux où Gene Kelly danse avec Donald O’Connor en parfait synchronisme. Ils sont tout simplement hallucinants. Et, en prime, dans la dernière partie du film, une apparition d’une de mes idoles personnelles, la sublime Cyd Charisse.


– The Band Wagon

Sans être un chef-d’oeuvre filmique comme Singin’…, The Band Wagon est le type même du canon de la comédie musicale des années 50 et à mon sens, très réussie. On y retrouve le canevas que je vous ai décris plus haut, sauf que l’enchaînement des numéros scéniques demeure rigoureux et assujetti à un récit classique mais solide. C’est aussi un film très humoristique, une satire du milieu du spectacle où les effets scéniques prennent toute la place et nuisent à la qualité de l’histoire (critique cachée du modèle hollywoodien??) Je me souviens avoir ri à voix haute plusieurs fois au cours de mes visionnements. Le personnage du metteur en scène est un mégalomane épouvantable!

Les numéros musicaux décrivent donc en grande partie l’évolution du spectacle, mais ils viennent aussi ponctuer le récit en décrivant les états d’âme des personnages, comme de coutume. La scène de danse entre les 2 personnages principaux, où pas un mot n’est échangé, en dit plus sur leur amour naissant que bien des dialogues insipides. Cette scène en soi est un pur joyau. Et qui sont ces 2 protagonistes principaux? Nuls autres que Cyd Charisse et… Fred Astaire. Vous voyez, je suis quand même impartiale, je suis capable d’admettre quand j’ai tort ;). Mais j’ai le droit de trouver Fred moins charmant que Gene.

Or, le temps fort du film, son climax, survient vraiment lors de la finale, le grand numéro qu’ils ont peaufiné et qui est un récit policier mis en danse. J’adore cette scène, je la trouve originale et inattendue dans ce contexte. Un film qui réussit à innover dans un modèle assez balisé.

Et je veux ses souliers!

– The Court Jester

Un autre film de la même époque, mais cette fois-ci, un film familial et qui s’éloigne vraiment des scénarios habituels de comédie musicale. The Court Jester est pratiquement une farce à la Robin des Bois. Je le regardais dans mon enfance, et je dois dire qu’en tant qu’adulte, mon plaisir ne s’est pas tari (d’autant plus que maintenant, je comprends le texte des chansons qui n’ont pas été traduites dans la version française que je possédais à l’époque.) Ma mère et moi en avons tiré un adage que nous répétons encore à l’envi.

Le film est en fait un écrin pour Danny Kaye, comédien, chanteur et danseur hors pair, l’entertainer un peu à la Dick Van Dyke (Mary Poppins). Il y incarne Hawkins, un comédien très maladroit qui se retrouve dans la bande du fameux bandit Renard Noir. Mais le bandit est-il un bandit? Le Renard Noir cherche à renverser l’usurpateur du trône d’Angleterre, qui n’a pas hésité à massacrer toute la famille royale pour arriver à ses fins. Toute? Non, car le véritable héritier, un bébé (le coup d’État n’était pas très vieux) a survécu.

Hawkins sert à divertir les troupes afin qu’elles ne perdent pas le moral. Il aimerait mieux se battre lui aussi, mais comme le dit le Renard Noir (attention, adage en vue): « Chacun sert selon ses capacités. » Mais lorsque Giacomo, le fameux bouffon italien, arrive à la cour à la demande du méchant Roi, Hawkins le kidnappera pour prendre sa place et s’infiltrer dans le château. Mais il tombe dans l’oeil de la princesse Gwendolyn, dont la dame de compagnie est en fait une sorcière…

Bon, en avez-vous assez lu? Le fait est qu’il s’agit bien d’un film familial, un vrai vaudeville, mais avec un rythme soutenu et des interprètes convaincants (la princesse est une jeune Angela Lansbury. Vous savez? Elle écrit au meurtre…) Je ne sais pas si je vous convaincs, mais un jour de pluie, peut-être… 🙂

***

Il existe évidemment d’autres très bonnes comédies musicales: West Side Story, An American in Paris, Mary Poppins… Mon conseil? Allez-y avec les canons d’abord, parce que souvent, les autres sont assez ordinaires…

Publicités
commentaires
  1. Maman dit :

    C’est le fun de voir son héritage se perpétuer sur la blogosphère! Mais je n’ai jamais vu The Band Wagon! Honte à moi!

  2. […] Si vous supportez les chansons, cela dit. Mais vous me connaissez, moi, j’aime ça, les comédies musicales. Laisser un commentaire Pas encore de commentaires jusqu'à présent Laisser un commentaire […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s