L’homme du mois: Don Hertzfeld

Publié: 12 novembre 2009 dans Cinéma
Tags:, , , , ,

Lorsque je suis allée à la projection-causerie An evening with Don Hertzfeld à la Cinémathèque québécoise le mois dernier, j’avais presque peur de voir le cinéaste d’animation en chair et en os. Serait-il bossu? Difforme? Vieux et laid, le genre qui a été ostracisé toute sa vie? Un psychopathe en dormance? Boiteux?

rejected-628x464

Mais non, Don Hertzfeld est peut-être un réalisateur qui met en scène des bonshommes allumettes qui arrachent l’abdomen d’autrui pour ensuite l’assommer et le battre sauvagement avec, mais il est jeune, beau et très articulé, tout à fait le genre de jeune homme qu’on voudrait présenter à nos parents. Nominé aux Oscars à l’aube de la vingtaine pour son court métrage Rejected, entre autres présenté au Spike & Mike Sick and Twisted, Don Hertzfeld est une star de l’animation underground et pour cause: ses films sont GÉNIAUX (à mon humble avis, mais demandez à DJ XL5, grand manitou du festival Fantasia, il est de mon avis!). Son travail se situe tout à fait à l’opposé du courant Pixar (même si j’adore Pixar… hi hi) qui veut que more is better, et qui prétend en fait que l’avenir de l’animation réside dans le « réalisme », la parfaite reproduction du monde dans lequel on vit. Mais alors… pourquoi ne pas tourner des scènes en prises de vue réelles??

Hertzfeld l’affirme lui-même, ce qui l’intéresse dans l’animation, c’est le formalisme et la possibilité de faire n’importe quoi. Et il a peut-être l’air de faire n’importe quoi. La plupart du temps absurdes, la majorité de ses courts métrages sont incroyablement violents et gore, sans queue ni tête. Par exemple, dans Billy’s Balloon, les enfants sont carrément battus et même tués par leurs ballons soufflés à l’hélium. Et ça fonctionne. Les gens rient. L’esthétique d’Hertzfeld est brouillonne, comme s’il dessinait au crayon à mine à main levée ses personnages en 2 dimensions. Mais ce que j’adore dans ses films, c’est qu’ultimement, ils ouvrent toujours un espace plus grand, ils développent un point de vue universel qui leur donne une profondeur et qui en font des oeuvres d’art. Je pense entre autres à Rejected, où les cartoons dysfonctionnels se mettent peu à peu à s’effondrer, se froisser, à se mélanger les uns les autres… La technique est irréprochable, l’idée tout à fait inédite et, en fait, la tension devient telle que j’en ai les larmes aux yeux à chaque fois, de voir ces dessins s’autodétruire…

Récemment, Hertzfeld a entamé une trilogie à saveur autobiographique, dont le premier volet s’intitule Everything will be ok et le second, I am so proud of you (le troisième est à venir). Moins explicitement violents, mais toujours aussi dérangeants, en particulier à cause du traitement de la thématique de la maladie mentale, ces dernières oeuvres sont  plus matures. Tout en étant drôles, elles ont un goût doux-amer particulier et véhiculent beaucoup d’émotion. Beaucoup de plans sont inspirés des planches de romans graphiques pour représenter la simultanéité et le monologue intérieur du personnage principal, ce qui lui donne une facture visuelle originale.

Bref, j’adore Don Hertzfeld, j’ai ses DVD à la maison et j’aimerais bien un jour me livrer à une analyse approfondie de l’oeuvre. C’est à suivre…

Le site de Don Hertzfeld

Regarder Rejected

Publicités
commentaires
  1. Doctorak dit :

    Franchement c’est très intéressant tout ça. J’ai d’abord vu Rejected sans le remarquer, parce qu’entre Cyanide & Happiness et l’humour de 4chan (pas de lien, ça peut choquer des gens), sur le Net ça frappe pas trop l’imaginaire. Il y a un gars qui fait des trucs tout aussi intéressants en animation flash, il s’appelle cyriak . Son univers est surréaliste, loufoque, angoissé et inspiré par les animation Terry Gilliam.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s