Pas faite en bois

Publié: 9 décembre 2012 dans Création, Poésie

Au moins t’as pas ri quand j’ai renversé ton verre sur moi, comme une manière de dire que t’étais indélébile toi aussi. Il y avait de l’irréparable qui coulait entre les mailles, à pic là où ton regard refusait de se fixer. Ça fait que je t’en veux pas pour le sang que t’as étendu à la brosse à dents ou pour ta manie de parler au futur. Le biscuit chinois m’avait menti, et j’ai fini par oublier que, dans le fond, je suis même pas ton amie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s