Qui est Aimée V.?

Aimée V. est une blogueuse sporadique et sans ambition qui publie quand bon lui semble.
Trop paresseuse pour retirer ses vieux textes d’Internet, elle se sert en ce moment de ce blogue comme d’un laboratoire où diffuser des textes de poésie orphelins. Elle a auparavant fait paraître deux recueils de poésie chez Triptyque, Ce qui a brûlé (2010) et Écharpe (2015). Inséparables et Comme deux gouttes d’eau, des romans pour jeunes filles (n’ayons pas peur des mots) de 9 ans et plus, ont été publiés respectivement en 2013 et 2015 aux Éditions de Mortagne.

Après avoir travaillé dans une épicerie, un restaurant, un club vidéo, comme rédactrice de sous-titres et assistante d’une personnalité du milieu culturel québécois, elle fait maintenant de la correction/révision/mise en pages à la pige. Parmi les détails qui la rendent intéressantes, il y a son bouvier bernois, Scratch, et la danse orientale, qu’elle pratique assidûment depuis bientôt huit ans.

 

Publicités
commentaires
  1. Maxime Gagnon dit :

    Bon bon bon…
    Chu tombé sur ton blog en essayant de chercher des informations sur le prochain Todd Solondz que chu pu capable d’attendre avec impatience…

    Non mais vraiment… Tu me donnes le goût de m’en partir un, mais je vais t’avouer que je risque de passer un peu trop de temps là-dessus. Je suis vraiment pas un habitué des blogs, mais… je suis vraiment resté accroché sur le tien.

    En 2004 j’ai découvert un site http://www.ymdb.com(oui oui, avec un ygrec) qui est devenu plus tard http://www.shompy.com mais j’ai fait la gaffe de me mettre à être trop moi-même alors la CIA a fait fermer le site l’an passé.

    J’ai passé énormément de temps à écrire là-dessus et à redécouvrir des films grace à ce site-là… Je me disais que t’étais peut-être dessus?

    Héhé j’ai pas encore vu Slumdog mais en te lisant j’ai lu exactement ce que j’en pensais avant même de l’avoir vu… As-tu vu the Apprenticeship of Duddy Kravitz? Faut absolument que tu vois ça si tu l’as pas vu, parce que c’est exactement l’histoire de Slumdog, mais sans les prétentions édifiantes. C’est selon moi le meilleur film canadien à avoir jamais été fait.

    As-tu vu « Lars and the real girls »? Si tu l’as pas vu tu vas t’arracher les cheveux de la tête en le r’gardant.

    Vidéodrome de Cronenberg?

    ah ah ça c’est des ti-films que j’ai fait s’t’automne
    http://www.youtube.com/user/persanmoqueur

    Bon là tu vois je suis supposé devenir le plus grand réalisateur de tous les temps, (oui oui, je vas lire le livre d’Annie Dillard) faque je me suis inscrit à l’université pour pouvoir utiliser l’équipement et les salles de montages, mais bon là tu vois ces ti-films là c’est fait assez rapidement. (je joue dans « l’Audition » *oui oui, je le sais, ma réplique à la fin du ti-film est poche*, mais bon c’est pour ça que j’préfère être en arrière de la caméra)

    Héhé tu peux cracher su les ti-films tant que tu veux.

    Non mais qu’est-ce que tu dirais qu’on se marie tout de suite?

  2. Edward Orsenna dit :

    Salut!!!
    Bon, j’suis tombé par hasard sur ton log en faisant une recherche sur google, moi aussi… Mais la recherche était d’un tout autre niveau, j’m’énerve bcp sur mes cours de lettre en ce moment (bac français à la fin de l’année (séction ES), et ma moyenne s’élève à…(roulements de tambours) 7,50!!! j’ai donc accidentellement tapé « Le français ça fait chier »…

    Tout ça pour dire qu’un grand fan de cinéma et de théâtre comme moi, et aussi, grand emmerdeur imperial… (c’est mon but dans la vie, me plaindre et faire chier les autres…) est très agréablement surpris de tombé sur un blog pareil… Je risque de faire encore quelques fausses recherches, prétexte pour rendre une petite visite…
    Au plaisir de ne jamais te rencontrer (à moins d’un miracle)
    Rien arrive par hasard,
    EdO

  3. Aimée V. dit :

    Bienvenue, bienvenue, revenez quand vous voulez, mais comme vous semblez être en France, il y a en effet peu de chances qu’on se côtoie bientôt… 🙂 Très gentil à vous de laisser un petit commentaire.

  4. jozzy-online dit :

    Lire le blog en entier, pretty good

  5. Mathilde Bouchereau dit :

    Hé bien, hé bien, qui aurait pu dire un jour que ma chère Aimée aurait son blogue !!! Je suis contente de voir que ta « chialerie » légendaire mais perspicace trouve une tribune ! Toutes mes félicitations pour ton recueil à venir! À bientôt je l’espère.

  6. Aimée V. dit :

    Chère Mathilde, ton commentaire me fait bien rire! Oui, ma chialerie est légendaire! 😉 J’espère aussi qu’on pourra se revoir bientôt. xx

  7. Jacinthe dit :

    Bonjour Aimée,

    J’ai lu ton recueil de poésie dès sa sortie chez R-B. J’ai vraiment beaucoup aimé. J’ai trouvé ton recueil inspirant! Je te souhaite une bonne continuité!

  8. Aimée V. dit :

    @ Jacinthe: Wow, merci, ça me touche que tu aies pris le temps de lire mon livre, et aussi de m’écrire ensuite! Et ça me fait d’autant plus plaisir que tu aies aimé ça.
    aimée xx

  9. « Comment se remettre d’un blondeur même passagère »… Voilà un titre, que je te cède sans droits d’auteur (sauf si cela se vend com’ des p’tits pains… Dans ce cas, mes instincts primaires d’argentophile renaîtront !!!) pour ton prochain recueil…
    J’aime bien lire tes chroniques. J’ai m’impression de m’instruire et de lire des tas de bouquins, chose que je ne fais que peu… Voire rarement… Voire pas du tout… Mais passionnément assurément.
    Les compliments te faisant probablement chier… COmme le reste… J’en reste là.

  10. Aimée V. dit :

    @1patte: Hi hi, merci pour le titre, c’est assez réjouissant comme projet de livre! Merci aussi pour le commentaire, ça fait plaisir, même si je fais semblant que non et prends un air renfrogné pour prétendre que ça me fait chier, tous ces hommages. 😉

  11. Lu dit :

    moi aussi tout me fait chier aujourd’hui. Alors j’ai tape dans Google qui sait tout et qui apporte des réponses a toutes mes question: tout me fait chier…
    et voila ce que Google a repondu…

    merci pour ces quelques lignes qui m’ont fait passer le temps et m’ont même fait sourie

    Lu

  12. Aimée V. dit :

    @Lu: Faire sourire quelqu’un que tout fait chier, c’est tout un exploit, je me félicite. 😉 Merci d’être passé, j’espère qu’on se reverra!

  13. Mark dit :

    « Comment se remettre d’un blondeur même passagère »… Voilà un titre, que je te cède sans droits d’auteur (sauf si cela se vend com’ des p’tits pains… Dans ce cas, mes instincts primaires d’argentophile renaîtront !!!) pour ton prochain recueil…
    J’aime bien lire tes chroniques. J’ai m’impression de m’instruire et de lire des tas de bouquins, chose que je ne fais que peu… Voire rarement… Voire pas du tout… Mais passionnément assurément.
    Les compliments te faisant probablement chier… COmme le reste… J’en reste là.

    +1

  14. Pauline A. dit :

    Bonjour,
    Je suis étudiante en lettres classiques, actuellement en deuxième année de licence. Je dois avouer que je suis tombée sur ce blog par hasard; j’en ai lu quelques articles mais pas la totalité. Pour tout dire, mon rêve est d’être un jour publiée, mais en attendant, je voulais faire de ma deuxième passion mon métier : la correction. Pour l’instant, je ne suis pas irréprochable, j’en suis même très très loin ! Mais je persévère dans ce but.
    Pourtant, outre mes lacunes, j’ai un autre soucis : le parcours. Je ne sais absolument pas comment faire pour parvenir à mon but. Je suis totalement dé-ses-pé-rée..! J’ai cherché un moyen de vous contacter de manière plus privée, mais n’ayant pas trouvé, je me résous à la solution du commentaire pour vous poser cette question ultime et évidente : comment avez-vous fait pour parvenir à votre statut actuel ?
    Je suis désolée d’avance si vous l’avez déjà dit quelque part et que je l’ai raté… et bien sûr, si pour quelque raison que ce soit vous préférez garder cela pour vous, je comprendrais !
    Merci, et bonne continuation !

  15. Aimée V. dit :

    Bonjour Pauline!

    Je viens de voir votre commentaire (je ne viens plus très souvent sur ce blog, je l’admets!). Je dois avouer que je suis très chanceuse: lors de mes études à l’Université du Québec à Montréal, je me suis impliquée dans diverses publications étudiantes qui m’ont permis de faire mes classes, et surtout de rencontrer plusieurs personnes qui m’ont par la suite fait confiance et confié des contrats. Je suis toujours pigiste aujourd’hui et j’adore ça! Certaines maisons avec qui je fais affaire ont des tests de correction auxquels on doit se soumettre avant que notre candidature soit acceptée.

    J’espère que ça répond à votre question! Et si jamais vous voulez m’écrire en privé, voici mon adresse: aimee.verret[a]gmail.com. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s